Meier Tobler

Toujours d’actualité

Le chauffage au mazout est le classique depuis des décennies. Les chauffages modernes assurent un rendement nettement plus élevé que jadis.

Pour la construction neuve ou la rénovation

Pour la construction neuve ou la rénovation: Un chauffage à mazout reste le premier choix pour le chauffage et l’eau chaude. Il peut être installé comme installation seule ou en combinaison avec une installation solaire. Le chauffage au mazout n’est pas seulement une technique éprouvée. Elle est actuelle comme elle l’a toujours été. En effet, elle a évolué au fil des générations.

Plus efficace que jamais
Grâce à la technique de condensation, les nouvelles installations exploitent l’énergie du mazout bien mieux que les appareils anciens. Un nouveau brûleur et une nouvelle chaudière économisent jusqu’à 40% d’énergie.

La rénovation la moins chère
Souvent, la possibilité de rénovation la plus économique consiste à remplacer un chauffage à mazout existant par un nouveau. Vous pouvez investir les moyens économisés dans la rénovation de l’enveloppe de bâtiment.

Nouvelle citerne, davantage de place
Qui brûle moins de mazout a moins de mazout à stocker. Et les nouveaux systèmes de citernes combi à double paroi sont encore moins encombrants par litre de mazout.

Mazout avec beaucoup moins de soufre
La teneur en soufre a été réduite au point que de nos jours elle n’affecte plus la qualité de l’air. En même temps, cette qualité propre facilite aussi l’entretien de la citerne.

Libre choix du fournisseur
Grâce à sa capacité de stockage, le mazout offre un approvisionnement sûr pour toute la période de chauffage. Contrairement à l'approvisionnement de réseau en gaz ou en électricité, le fournisseur d’énergie peut être choisi librement.

C’est ce qui rend les chauffages à mazout tellement meilleurs aujourd'hui
Les chauffages à mazout modernes utilisent aussi l’énergie des gaz brûlés. Lorsqu’une matière première est brûlée, il en résulte des gaz chauds. Ces gaz brûlés sont également chauds. En laissant les gaz brûlés s’échapper simplement par la cheminée, vous perdez de l’énergie. Mais les chauffages à mazout modernes utilisent cette énergie – c’est ce qu’on appelle la technique de condensation.

Comment fonctionne la technique de condensation
Les gaz brûlés contiennent aussi toujours de la vapeur d’eau. Lorsqu’on refroidit les gaz brûlés, la vapeur d’eau se condense et redevient de l’eau. Certes, il est question de refroidissement, mais c’est tout à fait relatif dans ce cas: c’est juste assez pour que l’eau ne passe pas à l’état de vapeur. Le point de rosée de l’eau des chauffages à mazout se situe juste sous 50° Celsius. On peut l’utiliser dans la foulée pour le chauffage.

Il existe deux méthodes pour refroidir les gaz brûlés:

Technique de condensation permanente
Refroidissement à air. La méthode la plus sophistiquée, mais aussi la plus efficace. De toute façon, il faut aspirer de l’air pour la combustion. Et c’est précisément quand on chauffe particulièrement beaucoup que l’air est particulièrement froid.

Technique de condensation classique
Refroidissement par retour de l’eau de chauffage. Techniquement plus simple qu’avec l’air, mais pas tout à fait aussi efficace. Lorsqu’on chauffe beaucoup, l’eau revenant du circuit est encore assez chaude.

Nous nous ferons un plaisir de vous informer exhaustivement sur le mazout comme vecteur énergétique et nous vous aidons aussi à comparer différents vecteurs énergétiques et systèmes de chauffage.

Normes et dirctives

La Confédération veut réduire la consommation d’énergie en Suisse dans des proportions considérables. Les cantons mettent cela en œuvre peu à peu sous forme de consignes concrètes.

Plus

Comparaison

Quelle énergie choisissez-vous pour votre chauffage? Chaque vecteur énergétique a ses avantages et inconvénients. Ici, nous comparons pour vous les principaux arguments.

Plus

Chaudières à mazout à condensation

Les chauffages au mazout contemporains affichent une efficacité sensiblement supérieure aux modèles d’il y a dix ans seulement. Outre le combustible mazout, les chaudières à condensation utilisent également l’énergie tirée des gaz de combustion.

Plus